COVID-19 response in Nigeria: Health system preparedness and lessons for future epidemics in Africa [La réponse à la COVID-19 au Nigéria: préparation des systèmes de santé et leçons pour de futures épidémies en Afrique]

Author/s
Etteh C.C.,
Adoga M.P.,
Ogbaga C.C.
Year
Language
English
Document Type
Article
Source Title
Ethics, Medicine and Public Health
Publisher
Elsevier Masson s.r.l.

Description

The coronavirus disease 2019 (COVID-19) will continue to have a significant impact on the way we live for at least the next few years until the scale-up of production and administration of an effective vaccine. Unfortunately, this will not be the last pandemic of infectious diseases the world will experience, and the next one may have more devastating consequences in Africa than COVID-19, unless critical lessons for the future are learnt now for more rapid and robust containment measures. Severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2), the viral cause of COVID-19, is thought to have been introduced into the continent by returning travellers from hotspots in Asia, Europe and America. In a pandemic with Africa having relatively lower morbidity and mortality, it is alarming that in about five months since confirmation of the continent's first case of COVID-19 in Egypt on February 14th, 2020, the infection rate remains at an exponential phase with forty-seven African countries reporting a total of 766,803 cases, 13,191 deaths and 486,925 recoveries as at 31st July, 2020; out of which Nigeria reported 42,689 cases, 878 deaths and 19,290 recoveries, with Lagos State accounting for close to half of all cases in Nigeria. Importantly, lessons learnt during the Ebola epidemic have had a significant impact on Nigeria's COVID-19 response. In this article, we discuss Nigeria's response, health system preparedness and the lessons that are critical for containment of future outbreaks, epidemics or pandemics of any infectious disease in Africa. © 2020 Elsevier Masson SASLa maladie du coronavirus 2019 (COVID-19) va continuer à avoir un impact sérieux sur la façon dont nous vivons pour encore quelques années jusqu’à ce que nous mettions au point et administrions un vaccin. Malheureusement, cela ne va pas être la dernière épidémie à laquelle le monde va être confronté, et la prochaine pourrait avoir des conséquences encore plus désastreuses en Afrique que la COVID-19 à moins que des leçons soient tirées pour un confinement plus rapide et plus sévère. Le syndrome respiratoire aigu coronavirus 2 (Sars-CoV-2), la cause virale de la COVID-19, a été introduit, pense-t-on, sur le continent africain par des travailleurs qui revenaient de pays fortement touchés en Asie, Europe et Amérique. Dans une pandémie où la morbidité et la mortalité sont relativement faibles en Afrique, il est alarmant de constater qu'environ cinq mois après la confirmation du premier cas de COVID-19 en Égypte le 14 février 2020, le taux d'infection reste à une phase exponentielle, 47 pays africains ayant déclaré un total de 766 803 cas, 13 191 décès et 486 925 récupérations au 31 juillet 2020; le Nigeria a fait état de 42 689 cas, 878 décès et 19 290 guérisons, l’État de Lagos représentant près de la moitié de tous les cas au Nigeria. Il est important de noter que les leçons tirées de l’épidémie d'Ebola ont eu un impact significatif sur la réponse du Nigeria à la COVID-19. Dans cet article, nous examinons la réponse du Nigeria, la préparation du système de santé et les leçons qui sont essentielles pour contenir les futures épidémies ou pandémies de toute maladie infectieuse en Afrique. © 2020 Elsevier Masson SAS

Migration angle
Region/Country (by coverage)